Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 06:00



Bande annonce à voir sur : http://www.allocine.fr



L'histoire :

Le petit-fils d'un des leaders noirs ayant milité pour la cause des droits civiques pour sa communauté, Henry Burton, jeune idéaliste, est à la recherche d'une belle et noble cause. C'est ainsi qu'il entre en politique et qu'il se joint à la campagne présidentielle de Jack Stanton, gouverneur progressiste d'un petit Etat du sud des Etats-Unis où ses ancêtres étaient esclaves.


Mon avis :

Une plongée au coeur d'une campagne présidentielle américaine... avec une très forte allusion au couple Cinton.
Je pense qu'il faut quand même connaitre assez bien le fonctionnement politique américain pour vraiment apprécier.
A titre personnel j'ai passé un très bon moment à regarder ce film.

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 06:00

http://files.fluctuat.net/images/cms_flu/8/7/6/8/48678/61177.jpg

 

 

 

 

L'Histoire :

 

27 avril 2002 – 6 mai 2007


Entre ces deux dates, l’irrésistible ascension de Nicolas Sarkozy à la magistrature suprême racontée à la façon d’un thriller. 
Au-delà du cas Sarkozy, la réalité dans tous ses aspects des tenants et des aboutissants de la conquête du pouvoir.

 

 

Mon avis :

 

J'ai passé un très bon moment devant ce film et j'ai souvent rigolé. 

 Le risque du film était de tomber dans la caricature est bien là c'est éviter. Le jeu des acteurs est effectué tout dans la finesse et la ressemblance avec les vrais acteurs de la vie politique est très réussite.

Une mention spéciale pour Dennis Polalydes (Nicolas Sarkozy), Bernard Lecoq (Bernard Chirac), Samuel Labarthe (Dominique de Villepin) et surtout Florence Pernel (Cécilia Sarkozy) qui sont très bons dans leur rôle respectif.

Dans ce film, les coups bas, les petites phrases assassinent, rien ne nous est épargné et on se rend compte de la dureté du pouvoir et de l'hypocrisie du monde politique.

Montrer le côté cour de l'élection de Nicolas Sarkozy était un pari risqué, ici plutôt réussi.

Etant très branché politique j'ai pris beaucoup de plaisir à voir "La Conquète".

A lire les avis de Gabale et Sarkofrance sur ce film.
lien : hern
Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 06:00
pr--sident.jpg

 

Histoire :


Chef d’Etat charismatique, le Président dirige le pays, aidé par son équipe de conseillers et par son mentor, Saint-Guillaume, ancien diplomate craint et respecté. Son cheval de bataille du moment : sauver l’Afrique de la misère et mobiliser les esprits. Quitte à se compromettre pour une cause qu’il estime juste, le Président ne recule devant rien. En coulisses, les manipulations les plus sombres sont échafaudées. Sur le plan privé, le Président rencontre Mathieu, le nouveau petit ami de sa fille Nahéma, un jeune premier qu’il décide d’engager. Mais celui-ci se montre vite un peu trop ambitieux...

 



Mon avis :


Président est un bon triller politique avec un Albert Dupontel qui joue à merveille ce Président.
Le Président version Albert Dupontel est un mélange des registres, De Gaulle pour les discours, Mitterand pour le côté monarchique de la fonction ou
Sarkozy pour le côté énergique. Seule fausse note, une fin un peu rapide.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 06:00




 


Torchwood !

Indépendante du gouvernement, au dessus de la police, se battant pour le futur au nom de la race humaine.
Le 21éme siécle est celui où tout va changer.
Et Torchwood est prête !



La série Torchwood est une série dérivée de la série "Doctor Who".

 

Torchwood est ma série coup de coeur depuis un bon moment. L'action de la série se déroule au Pays de Galles à Cardiff  où il y a un portail entre les differentes dimensions de l'univers. Ce qui fait de Cardiff le lieu privilégié pour les aliens des autres galaxies.

 

Torchwood est une organisation en-dehors de la police et du gouvernement qui gère ces phénomènes et traque les aliens. Le héros c'est le Captain Jack Harkness (interprété par John Barrowman), un homme qui a la faculté de ne jamais mourir aimant autant les femmes que les hommes. A ses côtés il y a Gwen, qui était policière, Ianto l'homme à tout faire, Owen, le docteur du groupe et Toshiko qui est le génie informatique du groupe. Je vous conseil vivement cette série qui est vraiment un odèle du genre et qui est très très riche en émotion.

 



Les épisodes de Torchwood sont intégralement tournées à Cardiff. Le choix de cette ville marque la différence avec Doctor Who, où la plupart des épisodes sont tournés à Londres. Cette différence est accentuée par la vision donnée de Cardiff : elle est délibérément présentée comme une grande ville moderne, ce qui contraste avec la vision habituelle du Pays de Galles.  Quatre saisons ont été tournés. Il n'y a pour l'heure pas de 5e saison.


Historique de Torchwood :

Indépendante du gouvernement, plus autonome que la police, se battant pour le futur au nom de la race humaine.Le 21éme siècle est celui de tout les changements.Et Torchwood est prête

Torchwood a été crée par la reine Victoria à la suite de sa rencontre avec le Doctor et Rose Tyler, elle se trouvait en Ecosse dans une demeure appelé Torchwood avec eux quand ils ont du faire face à un Loup Garou, extraterrestre qui voulait s'emparer d'elle. Elle prit conscience de la menace de certains extraterrestres. Elle remercia le Doctor, mais elle n'approuvait pas son attitude face au danger, elle verra une menace en eux et bannira Rose et le Doctor. Elle décida que le pays devait savoir se défendre seul, elle créa la société Torchwood (comme le nom de la demeure), anagramme de doctor who. Cette société a pour but d'intervenir face aux incidents dus aux extraterrestres et de défendre l'humanité.

Sous le mandat d’Harriet Jones, Torchwood utilise des méthodes directs et violentes, il prend, vole, trouve les technologies extraterrestres, à la fois pour les cacher à la population et à la fois pour l’utiliser à leurs profits pour défendre la terre. Mais leurs méthodes sont trop dures et violente, ainsi après avoir que le doctor est vaincu le jour de Noël, les Sycorax, Harriet Jones refusera de les laisser partir et les détruira en utilisant Torchwood. Déçu par l’attitude de Harriet Jones, le doctor mettera fin à son mandat en utilisant seulement 6 mots.

 

Cependant Torchwood continuera sur la mauvaise voie, à force de voler, et de tester des technologies Aliens qu’ils ne connaissent pas, Torchwood finira par mettre en danger le monde et il en manquera de peu de l’anéantir si le Doctor, Rose et Michey n’était pas intervenu. Torchwood, finira par provoquer sa perte et se fera détruire par les Daleks et les cybermans.

 

Mais le Capitaine Jack Harkness, va reconstruire Torchwood en l’honneur du Doctor et celle-ci deviendra totalement autonome du gouvernement et des Nations Unies, elle sera supérieure à la police et entièrement atome. Torchwood défendra l’humanité des Aliens et des problèmes causés par ceux-ci, tout en restant caché.

 

C’est Torchwood 3, caché sous Cardiff, au bord de la faille spacieux temporelle, en effet cette faille est dangereuse, elle permet aux extraterrestres de passer, et provoque des passages dans des époques différentes. Elle est donc surveillée en permanence.

 

 

D'après : http://torchwood.leblog.allocine.fr/

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:00

pan.jpg


Résumé :

Espagne, 1944. Fin de la guerre civile.
Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l’armée franquiste.
Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté.
Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter…



Mon avis :

 

"Jamais un cauchemard ne vous auras paru aussi beau" voilà qui décrit parfaitement ce film du rélisateur espagnol Guillermo Del Toro.

L'imaginaire pour oublier la terrible réalité, rarement un film aussi noir n'aura autant réussi à m'envouter.

Il est à la fois dur, beau, magique et cruel à la fois et nous montre que toute forme de fascisme ou de fanatisme tue les rêves des enfants.L'acteur Sergi Lopez (qui interprette Vidal) livre une très grande préstation dans le rôle d'un capitaine fasciste et incarne certainement l'un des meilleurs méchants que j'ai vu au cinéma.

Le labyrinthe de Pan a obtenu trois Oscars 2007 : meilleure photographie, meilleurs décors et meilleurs maquillages.

 


Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:37







Histoire :

Suite à la guerre qui fit rage jusque dans les années 80, l'agence Hero Corp fut créée afin de regrouper tous les Super-Héros et de maintenir un climat de paix. L'agence possède plusieurs sites secrets éparpillés sur la planète. En Lozère, les retraités, les mis au rancart, les démissionnaires, les démasqués, les pas formés, les hors normes, se retrouvent coupés du monde pour retrouver une vie calme et paisible. 20 ans de train-train volent en éclat quand The Lord refait surface. Face au plus grand super-vilain de l'Histoire que tout le monde croyait mort, le village est démuni. Selon une vision de La Voix, John est la solution à ce danger que la maison-mère préfère garder sous silence. John arrive au village mais il ignore tout de sa véritable identité et n'a aucune idée de ce qu'il va devoir accomplir pour sauver le monde.




Mon avis :

Cette série française crée par Simon Astier ( le frère d'Alexandre Asier de Kamelott ) est vraiment hors norme ! Je l'ai découverte via un ami (gloire à toi Luc de m'avoir fait découvrire cette série) et que dire à part que chaque épisode m'a fait passer un très agréable moment. Hero Corp nous montre que les français savent faire de bonnes séries, les personnages sont drôles, attachants, l'humour de cette série est efficace et l'histoire tient debout.
Les saisons 1 et 2 compte chacune 15 épisodes et une éventuelle saison 3 n'est pas à l'ordre du jour pour le moment.



Site offciel : http://www.hero-corp.com/







source : http://hern.over-blog.com

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 06:00



Histoire :

Expert en analyse de traces de sang dans la police le jour, tueur en série la nuit, Dexter Morgan n'est pas exactement un citoyen américain comme les autres. Il porte, en effet, un lourd secret. Traumatisé dans sa plus tendre enfance puis recueilli par un officier de police de Miami, il se dit incapable de ressentir la moindre émotion. Incapable... si ce n'est lorsqu'il satisfait les pulsions meurtrières que son père adoptif lui a appris à canaliser : de fait, Dexter ne tue que les autres tueurs qui sont parvenus à échapper au système judiciaire, afin de protéger les innocents. Dexter se pose donc comme un véritable justicier de l'ombre, et bien que sa soif de tuer lui pèse, il parvient à mener une existence relativement normale et à sauver les apparences auprès de ses collègues, amis et petite amie.



Mon avis :

Comme Michel Sardou, Dexter est Pour.

Pour la peine de mort qu'il applique d'ailleur lui même. Aux méchants, aux criminels impunis ou pas assez punis selon lui. Ce qui fait de lui un très spécial serial-killer.
Le reste du temps, il gagne sa vie en tant que médecin légiste spécialisé dans l'analyse des tâches de sang, à Miami, ville autrement connue pour une autre série, bien différente. Mais là, ce ne sont pas deux flics mais deux tueurs à Miami qui sont présent dans la saison 1.

Traumatisé dans son enfance, avant d'être recueilli par un officier de police, il est incapable de ressentir la moindre émotion, sauf lorsqu'il satisfait ses pulsions meurtrières. Son père adoptif lui a appris à les canaliser et il ne tue que des criminels parvenus à exploiter les failles du système judiciaire.

Sans cette singulière caractéristique du personnage principal, Dexter n'aurait été qu'une autre adaptation des Experts à un nouveau domaine de l'analyse criminologique.

Cette série est vraiment déroutante. En effet, le héros de celle-ci est un serial killer, un tueur en série qui est à la fois complexe, attachant et effrayant ! bref un personnage hors norme.

A noter que cette série est adaptée de l'ouvrage de Jeff Lindsay, Ce cher Dexter.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 06:00

 

undefined


Histoire :

Benjamin Barker était barbier à Londres. Son épouse et leur bébé lui ont été ravis par le maléfique et pervers juge Turpin. Emprisonné à l’autre bout du monde, le barbier parvient à revenir à Londres sous le nom de Sweeney Todd, ivre de vengeance. Mme Lovett, son ancienne logeuse qui fabrique des tourtes infâmes, l’informe du décès de sa femme. Quant à sa fille Johanna, elle réside chez le juge, qui l’a élevée et décide désormais de l’épouser. Grâce aux rasoirs que Mme Lovett a conservé, Sweeney Todd va bientôt pouvoir agir… Mais pour se faire la main le barbier tue à tour de bras, la chair humaine servant à confectionner de délicieuses tourtes que le tout Londres s’arrache… Sweeney n’aura toutefois pas de repos tant qu’il n’aura pas tranché la gorge du juge Turpin.


Mon avis :

Avec Sweeney Todd, Tim Burton nous livre un film absolument splendide, à l'atmosphère glauque et macabre. Ce film est une véritable comédie musicale, ce qui peut être déstabilisant pour le spectateur. En effet, plus de la moitié du film est chanté par les acteurs (remarquablement d'ailleurs). C'est un film sombre avec un Johnny Deep au meilleur de sa forme qui incarne un personnage que la vengeance a totalement déshumanisé et poussé vers une folie meurtrière (sa saigne beaucoup !). L'histoire nous tiens en haleine jusqu'au bout avec notamment un final inattendu.

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:00

http://www.docslumpy.info/ddd/wp-content/uploads/2009/12/affiche-alice-au-pays-des-merveilles.jpg

 

 

 

 

 

 

Histoire :

 

Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu'elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s'embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

 

 

Mon avis :

 

Comme je l'ai dit à mon ami Aurélien avec qui j'ai été voir ce film, et qui me demandait ce que j'en ai pensé : "c'est comme une sucrerie que l'on prend plaisir à savourer".

Ce Alice au pays des merveilles version Tim Burton n'est pas son meilleur film mais est une vrai réussite. De plus l'expérience 3D rend toute cette histoire encore plus magique et intense qu'elle ne l'est déjà, bref un divertissement génial !

 

 

Partager cet article
Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 08:48

 

Après l’excelent "Sur mes lèvres" (3 fois césarisé en 2002) et avant "un Prophète" (9 récompense en 2011), je vais vous parler du film "De battre mon cœur s’est arrêté" (qui est mon film français préféré de l’année 2005) de Jacques Audiard et qui fût récompensé de 8 césar dont celui de meilleur film en 2006. Ce film est le remake d'un film des années 70, Fingers avec Harvey Keitel.

L’histoire :

Comme son père, Tom fait des "affaires" dans l'immobilier. Toujours à deux doigts de la légalité, avec ses deux amis Fabrice et Sami, il achète des immeubles, n'hésite pas à introduire des rats dans certaines constructions pour en faire baisser le prix, ou même à utiliser la manière forte pour déloger des sans-abris qui squattent ses terrains. Un jour, il croise un ami de sa mère, pianiste décédée. Avec cette rencontre lui reprend l'envie de jouer du piano. En secret de son père, qui cherche à se remarier, et de son entourage, Tom rencontre une répétitrice et se prépare à une audition pour devenir pianiste professionnel.

Mon avis :
"De battre mon cœur s’est arrêté" est un film "coup de poing", au sens propre comme au figuré. C'est une oeuvre puissante, bouleversante, noire.

Jacques Audiard
offre à l'acteur fétiche de Cédric Klapish, un rôle fort, digne d'un Patrick Dewaere. Romain Duris, qui interprette Tom y est tour à tour drôle, séduisant, touchant dans sa quête d'amour paternel. Il y tiend ici un de ses meilleurs rôles, si ce n'est le meilleur.
Il est aussi intéressant de voir les différences entre le milieu dans lequel évolue le héros, le fric, la violence et celui de la jeune chinoise qui lui donnera des cours de piano.
La performence de Niels Arestrups, en père has been, au bout du rouleau, est très émouvante, il a d'aileurs reçu le césar de meilleur second rôle pour ce film.
Emmené par une musique qui unis les personnages, ce film se sublime au fil des minutes


C’est un film fort et prenant, à voir d’urgence.


Partager cet article
Repost0