Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 06:00

 

danslapeaudejohnmalkovichaff.jpg



Résumé :


Craig Schwartz est marionnettiste de rue, mais ne parvient pas à vivre de son art. Lotte, son épouse, s'intéresse beaucoup plus à ses animaux qu'à lui. Devant leurs difficultes financières, le jeune homme trouve un emploi au septième étage du building de l'entreprise Lester. En classant des dossiers, Craig découvre une porte dérobée et l'emprunte. Celle-ci le conduit pour quinze minutes à l'intérieur de John Malkovich. Cette prodigieuse découverte va lui permettre de changer de vie.


Mon avis :

"Dans la peau de John Malkovich" est une merveille d'invention, de délire, de drôlerie et sans doute l'un des films les plus étranges du cinéma. Les deux John, Cusack et Malkovich sont incroyable et Cameron Diaz est difficilement reconnaissable.
Ce film est une allégorie du monde du travail et des relations humaines où l'acteur John Malkovich représente simplement une personne qui a un travail (donc une sorte de pantin) et qui change de temps en temps d'employeur.
Je vous conseil vivement ce film hors format qui vaut vraiment le détour.

 

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 17:35

http://www.sports.fr/images/201224/kevin-durant-lebron-james.jpg

 

 

 


 
 
 

 

Le présent de la NBA, incarné par LeBron James et ses Miami Heat, et son futur, avec Kevin Durant et ses Oklahoma City Thunder, s'affrontent à partir de ce soir dans une finale qui promet de clore en beauté une saison 2011-2012 qui a failli ne jamais avoir lieu à cause du Lock-Out. 

Après une saison condensée en cinq mois et demi qui a laissé sur le flanc quelques blessés de marque (Derrick Rose, Dwight Howard), le lock-out n'est qu'un mauvais souvenir et la NBA peut sourire devant le magnifique duel qui se profile : le triple MVP (James) contre le triple meilleur marqueur (Durant). 

 

James vs Durant

Le "King", 27 ans, et "Durantula", 23 ans, ont affolé les compteurs en play-offs: l'ailier de Miami tourne à 30,8 points (53% de réussite) et 9,5 rebonds alors que celui d'OKC affiche 28,7 points et 8 rebonds par match (55%). 


Le programme de la finale : 

Match 1: Oklahoma City - Miami, mardi (03H00 mercredi) 
Match 2: Oklahoma City - Miami, jeudi (03H00 vendredi) 
Match 3: Miami - Oklahoma City, dimanche (02H00 lundi) 
 Match 4: Miami - Oklahoma City, 19 juin (03H00 mercredi) 
Match 5 si nécessaire: Miami - Oklahoma City, 21 juin (03H00 vendredi) 
Match 6 si nécessaire: Oklahoma City - Miami, 24 juin (02H00 lundi) 
Match 7 si nécessaire: Oklahoma City - Miami, 26 juin (03H00 mercredi)  

 


 

Heat vs Thunder : les duels à la loupe

 

 

 

 

Mon Blog sur la NBA :

 

http://hernba.over-blog.com


 

 

 

 

source : http://www.rtl.fr

Repost 0
Published by Hern - dans Sport
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 07:52
http://www.obiwi.fr/uploads/photos/userfiles/589/589-1212570106-mr-lab-concert-bastille-4---465fx349f.jpg
 
 
Voici un live de la superbe chanson Dream On signé mr Lab ! version live. Cette chanson est issue de leur premier album and now it's time to go (2004).


Plus d'info sur mr Lab ! : http://www.myspace.com/mrlabfrance

Ecoutez mr Lab! sur Deezer : http://www.deezer.com/fr/music/mr-lab
 
Repost 0
Published by Hern - dans Musique
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 07:47

http://www.hautes-alpes.gouv.fr/IMG/arton1377.jpg?1337364109

 

Vous pourez retrouver les résultats du premier tour des élections Légisatives villes par villes dès 20 h sur les sites :

 

http://tempsreel.nouvelobs.com

http://www.leparisien.fr

http://www.paris-normandie.fr

 

Plus d'infos sur : http://hern.over-blog.com

 

 

Repost 0
Published by Hern - dans Divers
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 07:20

 

L'humoriste de la matinale Sophia Aram s'est payée son prédécesseur, Stéphane Guillon, sur les ondes de France Inter (le 6/06/12).

Depuis son licenciement de France Inter, Stéphane Guillon a longtemps tapé sur son ex-employeur et le nouvel anchorman de la matinale, Patrick Cohen. Il n'y avait pas encore eu de passe d'armes avec sa remplaçante, Sophia Aram. Changement de ton ce matin sur les ondes de radio publique où la chroniqueuse a consacré son billet à la polémique qui bouscule actuellement son prédécesseur. Lors de la dernière représentation de son spectacle à Bastia, Stéphane Guillon a été accusé d'avoir fait déplacer une personne handicapée, placée au premier rang. L'humoriste s'est dit "profondément peiné et désolé" hier, avançant un manque de tact du régisseur. Une explication qui n'a visiblement pas convaincu Sophia Aram. "Oui, je sais, il n'est jamais bon de s'en prendre à un confrère et néanmoins ami, c'est une formule. Surtout lorsque celui-ci s'est pris les pieds dans un fauteuil roulant et qu'à peine relevé, il montre du doigt son régisseur en expliquant c'est pas moi c'est lui" démarre Sophia Aram.

 

Plus d'infos sur : http://www.ozap.com

 

 

Repost 0
Published by Hern - dans Humour
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:00

esquive.jpg

 

 

 



 

 

Le contrôle de police, réalité de la banlieue, vue par Abdellatif Kechiche dans le film L'Esquive, césar du meilleur film français 2005.

 

 



L'Esquive d’Abdellatif Kechiche a remporté quatre César en 2005 : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur espoir féminin (Sara Forestier).

 



L'histoire :

Abdelkrim, dit Krimo, quinze ans, vit dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Il partage avec sa mère, employée dans un supermarché, et son père, en prison, un grand rêve fragile : partir sur un voilier au bout du monde.
En attendant, il traîne son ennui dans un quotidien banal de cité, en compagnie de son meilleur ami, Eric, et de leur bande de copains. C'est le printemps et Krimo tombe sous le charme de sa copine de classe Lydia, une pipelette vive et malicieuse...



Mon avis :


Lors de ma formation de moniteur éducateur, j'ai eu la chance de voir l'esquive avant que celui-ci ne soit césarisé.
J'ai eu un avis très positif sur ce film et je pense que s'il ne l'est pas encore il deviendra un film culte.

Avec ce portrait d’adolescents qui se cherchent et se trouvent à travers le théâtre, Abdellatif Kechiche confirme l’acuité de son regard. Après LA FAUTE A VOLTAIRE, son excellent premier film consacré au parcours d’un sans-papiers à Paris, le réalisateur a posé sa caméra au cœur d’une cité.

Avec ce portrait d'adolescents qui se cherchent et se trouvent à travers le théâtre (ici le jeux de l’amour et du hazard de Marivaux), Abdellatif Kechiche à réalisé un film que l’on peut déjà qualifier de culte.

Il y observe avec beaucoup de tact mais sans complaisance les tourments de la jeunesse, et évite tous les clichés trop souvent de mise quand il s'agit de la banlieue. Ici, place à la poésie des mots et à la grâce des sentiments. Abdellatif Kechiche nous entraîne dans un marivaudage plein de tendresse autour des "jeux de l'amour et du hasard", auquel des ados terriblement attachants donnent une étonnante modernité. La principale violence que décrit le réalisateur est celle des sentiments, ceux qu'éprouve Krimo pour la jolie et impétueuse Lydia, et ceux des potes du jeune garçon, qui ne comprennent pas son attitude.

Derrière le langage et l'agressivité apparente de ces jeunes gens se cache en fait un trop plein d'émotion et de pudeur, ainsi que la difficulté à s'affirmer dans une société qui ne leur fait pas de cadeau. Mais attention, L'ESQUIVE n'est pas un pensum social, loin de là ! Il s'agit au contraire d'une oeuvre énergique et positive autour de sentiments universels. Une histoire simple, magnifiée par de jeunes acteurs remarquables et enthousiasmants, au premier rang desquels il faut absolument citer Osman Elkharraz et surtout Sara Forestier, la jeune interprète de Lydia, grande révélation du film qui,
 avec son énergie et sa personnalité a certainement une grande carrière devant elle .

Véritable plaidoyer pour le droit à l'amour et à la culture, L'ESQUIVE est un film intense et vibrant.

 

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 06:00

http://home.earthlink.net/~minnesota7/images/IncubusIWish.jpg

 

 
Voici "I Wish You Were Here" d'Incubus, un groupe qui mériterait de passer plus souvent à la radio !

 

 

 

Repost 0
Published by Hern - dans Musique
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 22:45

La fin est quand même très chaude :)

 

Repost 0
Published by Hern - dans Insolite
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 13:36




 


Histoire :

Juno McGuff, 16 ans, est une jeune fille qui n'a pas la langue dans sa poche mais qui, sous ses airs de dure, se cherche comme toutes les adolescentes de son âge. Alors que la plupart de ses copines de lycée passent leur temps sur Internet ou au centre commercial, Juno ne fait rien comme les autres. C'est ainsi qu'un jour où elle s'ennuie, elle couche avec Bleeker, garçon aussi charmant que peu prétentieux.
Mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s'occuper de son bébé. Avec l'aide de sa meilleure amie Leah, elle repère dans les petites annonces du journal local Mark et Vanessa Loring qui rêvent d'adopter leur premier enfant. Soutenue par sa famille, Juno fait la connaissance des Loring. Tandis que le terme de sa grossesse approche, Juno va devoir faire preuve de maturité et de courage...



Mon avis :

Ce film est à la fois drôle et émouvant, la jeune Ellen Page incarne parfaitement cette adolescente de 16 ans qui est confrontée à une grossesse surprise.
Les répliques sont décalées, mais le ton reste juste du début à la fin. L’histoire est très touchante. On passe vraiment un agréable moment.
Il y a de nombreuses réplique "culte" du genre "j'ai encore ta culotte" par le papa du bébé ce à quoi Juno répond "j'ai encore ton pucellage en moi" !
Film à voir sans hésitation.

 

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 00:01
jeff-buckley---portrait---1966-1997.jpg

 
Jeff Buckley - Halleujah

 

 



Emporté il y a 15 ans, le soir du 29 mai 1997 dans les eaux du Mississipi à Memphis où il préparait son second album, Jeff Buckley aura marqué une génération de fan et de musicien avec son unique album achevé de son vivant, le sublime "Grace", appelé à devenir un classique et qui promettait d’aussi belles choses à venir.


Fils du chanteur Folk Tim Buckley, mort à 28 ans d’une overdose en 1975 et de la pianiste Mary Guibert, Jeff Buckley a été influencé par de nombreux courants musicaux, tels le rock, la folk ou encore le jazz, ainsi que par des artistes comme les Beatles, Simon et Garfunkel, Lou Reed, Led Zeppelin, Nina Simone et même Édith Piaf.

 

Grace, l’unique

"Grace" est désormait un classique du rock. Dans cette album, la voix de Jeff Buckley y est tout simplement phénoménale. Composé de 10 chanson, son unique album compte sept compositions originales : "Mojo Pin", "Last goodbye", "Eternel life", "So Real", "Dream brother", "Lover, You Should’ve come over" et "Grace", ainsi que trois reprises ("Hallelujah" de Leonard Cohen, "Lilac Wine" de James Shelton et "Corpus Christi Carol" de Benjamin Britten). Les musiques, quant à elles sont à la fois magnifique, envoutante et puissante. Ajoutez la voix d’un homme qui couvrait plus de cinq octaves ainsi que l’amour, la haine, la rage et le talent, vous obtenez ce disque. "Grace" est le seul album de Jeff Buckley totalement achevé, après sa mort est notamment sorti le double album Sketches (For My Sweetheart the Drunk).

 

L’Influence de Buckley

Ses concerts étaient de purs moments d’émotions et il n'hésitait pas à prolonger ses morceaux qui atteignent parfois plus de 10-12 minutes voir plus. Guitariste hors pair et doté d'une voix exceptionnelle qui couvrait 5 octaves (un humain n'en couvre généralement que 2 quand il est doué), Jeff Buckley possédait ce petit quelque chose qui faisait la différence.

Bien qu’il fut l’auteur d’un seul album en solo de son vivant, la superbe "Grace" (sorti en 1994), le jeune homme s’imposa rapidement comme une référence dans le monde musical. Mais c'est après son décès que la notoriété de Jeff Buckley fut la plus importante. Même si l'album "Grace" fut un succès à sa sortie, ses ventes ont explosés après sa disparition, notamment avec les nombreux hommages qui lui ont été fait dans la presse musicale. Un film sur son histoire devrait voir le jour dans les prochains mois.

Il a eu une influence considérable dans le monde musical des années 90. Il est notamment un des principaux inspirateurs de la vague pop/rock dite mélancolique et des groupes comme Radiohead (dont la chanson "Fake Plastic Tree" fut écrite par leur chanteur Tom Yorke en revenant d’un concert de Buckley), Coldplay, Muse, Starsailor ou Damien Rice reconnaissent l’influence qu’a eu Jeff Buckley pour eux.


Ce 29 mai 1997, Jeff Buckley s’en alla rejoindre les Jim Morisson, Janis Joplin, Kurt Cobain et autres Jimi Hendrix, légendes du Rock mort trop tôt.

La chanson "Grace" éponyme de son premier album disait : "Mon temps s’est écoulé, je n’ai pas peur de mourir. La Pluie tombe et je sais que mon heure est arrivée. Elle me rappelle le chagrin que je laisserai peut-être derrière moi. Et je les sens noyer mon nom."

 


Blog sur Jeff BUCKLEY :
 http://jeffbuckley.over-blog.com


 

 

 

 

 

 

        
Repost 0
Published by Hern - dans Musique
commenter cet article

  • : Radiohern
  • Radiohern
  • : Radiohern : cinéma - musique - sport - insolite - humour
  • Contact