Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 12:22

http://media.paperblog.fr/i/403/4033090/victoires-musique-2011-nomines-L-5SOiXN.jpeg

 

C’est Indochine qui a lancé la soirée (ou avant-soirée) des Victoires de la musique 2011, enregistrées à Lille et diffusées sur France 4, mercredi soir. Une manière, sans doute, de se faire pardonner l’absence au palmarès du groupe qui a rempli le stade de France en 2010, Nicolas Sirkis s’est vu remettre une Victoire d’honneur.

Parmi les autres évènements notables de cette soirée, quelque peu ronronnante en dépit de la bonne volonté de Marie Drucker, Stéphanie Renouvin et Cyril Hanouna : le boycott de Booba. En fin d'après-midi mercredi, le rappeur a fait savoir, via un cinglant communiqué, qu'il n'avait pas l'intention de prendre part à cette cérémonie « secondaire » : « Notre désaccord est profond avec une telle approche de la musique, qui ignore l’un des genres les plus populaires auprès du jeune public »... C'est en effet la première fois que la Grand-messe de la musique française est scindée en deux. Pour Thierry Chassage, PDG de Warner Music France et président des Victoires, il s'agit de faire face à la concurrence des NRJ Music Awards de TF1 et de son avalanche de stars internationales. Objectif, éviter l'écueil habituel : une soirée désespérément longue et finalement ennuyeuse. Le mode de scrutin a également été modifié, pour le rendre « plus équitable et plus représentatif ». Depuis 25 ans, le vote est en effet réservé aux professionnels du disque, au total, un collège de 1.260 professionnels. Cette année, un panel de 200 votants qui s’étaient inscrits sur Internet a, en plus, été constitué par un huissier de justice.

Hindi Zahra, Gaëtan Roussel, Lily Wood and the prick... Zoom sur le palmarès

 Gaëtan Roussel s'est vu remettre la Victoire de l'album rock de l'année pourGinger, tandis qu'Abd Al Malik recevait celle de l'album des musiques urbaines pour Château rouge. C'était le doyen de cette soirée : pour la première fois de sa carrière, Bernard Lavilliers a reçu une Victoire, celle de la chanson de l’année, pour Causes perdues et musiques tropicales.

Notre coup de cœur : Hindi Zahra qui a reçu le prix musique du monde pour son album Handmade. Ecoutez Beautiful tango. 

L’iconoclaste Stromae a été récompensé pour l'album de musique électroniques ou dance de l'année (Cheese). Voici l'entêtant Alors on danse.

 


Le coup de cœur des internautes était pour Lily Wood and the prick. Opposé à Zaz, Camélia Jordana et Ben l’Oncle Soul, ce duo faisait figure d’oustider. Mais grâce à une campagne rondement menée sur les réseaux sociaux, Lily Wood and the prick ont remporté la Victoire de la révélation du public de l’année. Une récompense qui n’est pas volée ! Ecoutez Down the Drain.

 


Côté scène, c’est le désormais incontournable Ben l’Oncle Soul qui rafle la mise. Il fait effectivement partie de ces artistes qu’il faut voir sur scène pour en apprécier toute l’étendue du talent. Regardez cette reprise de Seven Nation Army. 

 

Pour la suite du palmarès, rendez-vous sur France 2, le 1er mars.

 

 

Le palmarès complet des Victoires de la Musique 2011 (Partie 1) :

 

Révélation du public : Lilly Wood & The Prick

Album musiques du monde : Hindi Zahra - Handmade

Album musiques électroniques ou dance : Stromae - Cheese

Album rock de l'année : Gaëtan Roussel - Ginger

Album de chansons de l'année : Bernard Lavilliers - Causes Perdues et Musiques Tropicales

Musiques urbaines : Abd Al Malik

Révélation Scène : Ben L'Oncle Soul

 

source : http://www.francesoir.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hern - dans Musique
commenter cet article

commentaires

  • : Radiohern
  • Radiohern
  • : Radiohern : cinéma - musique - sport - insolite - humour
  • Contact